Roland Fojrin

Éditorialiste convaincu

Le retour brillant de Manuel Valls

Rédigé par Roland Fojrin 20 commentaires
Alors que le beaujolais nouveau est déjà dans toutes les bouches, nous avons eu l’honneur d’entendre à de multiples reprises les bonnes paroles de Manuel Valls ces derniers temps. Avant l’homme politique qu’il est, j’aimerais saluer l’intellectuel qui se cache derrière. Je suis fort aise que Manuel Valls ait remis au goût du jour l’expression « rendre gorge ».

Je pense néanmoins que bien peu de monde a compris ce qu’il voulait signifier par là. En effet, M. Valls a déclaré il y a quelques jours vouloir faire rendre gorge à Edwy Plénel et sa publication Médiapart, obscur journal en ligne qui fraie avec des milieux interlopes. Interrogés sur le sens de l’expression, mes confrères ont été incapables d’en expliciter précisément les tenants et aboutissants. La chose est pourtant claire et entendue, il suffit de consulter le dictionnaire. Je me suis empressé d’aller consulter la dernière édition du dictionnaire de l’Académie Française, qui date donc de 1935 (à l’échelle de l’humanité c’était hier, quoiqu’en dise les mauvaises langues) et voici la définition précise que j’ai minutieusement recopiée :

« Pop., Rendre gorge, Vomir après avoir trop bu ou trop mangé. Il signifie, figurément et familièrement, Restituer par force ce qu'on a pris, ce qu'on a acquis par des voies illicites. Cet intendant s'était scandaleusement enrichi : on lui a fait rendre gorge. »


Il est probable que l'origine du conflit soit liée aux moustaches respectives des deux hommes.

Manuel Valls sait-il quelque chose que nous ignorons ? Toujours est-il qu’il est intéressant de se pencher sur le sens profond des mots. Il est bien connu que dans les cercles parisiens tout le monde se fréquente. Je ne pense pas que M. Plénel ait dérobé ou volé quoique ce soit à l'ex-Premier Ministre et à ma connaissance M. Plénel n'a jamais été intendant. Même si d'autres hypothèses peuvent être évoquées, il est donc bien possible que M. Valls souhaite faire vomir M. Plénel. Peut-être ces deux compères se retrouvent-ils régulièrement dans quelques sauteries regroupant du beau monde et il faudrait donc voir là une sorte de défi lancé à M. Plénel : « Edwy, tu rendras gorge ! » éructerait Manuel Valls en fin de soirée après avoir poussé le premier à boire plus que de raison. S'il y a une leçon à retenir, c'est bien que la vérité se cache toujours dans les détails.
Fil RSS des articles de ce mot clé